Formation : Maîtrise des risques accidentels

La modélisation des phénomènes dangereux. Avoir un regard critique sur le choix des outils er les résultats de modélisation

Référence
RA32
Illustration d'une modélisation de phénomènes dangereux

Public :

Ingénieurs des services sécurité, environnement des industries, consultants des bureaux d’études sécurité et environnement, agents des administrations centralisées ou décentralisées, risk-managers des compagnies d’assurances.


Objectifs :

Caractériser les effets des phénomènes accidentels.

Connaître les paramètres importants pour modéliser ces phénomènes.

Savoir évaluer la pertinence et les limites d’un outil de modélisation.

Contenu :

  • Introduction à la modélisation des phénomènes dangereux : une représentation mathématique des phénomènes physiques.
     
  • Comment construit-on un outil de modélisation ? Des essais au modèle : exemple de la genèse du logiciel « Flumilog ».
     
  • Les différents niveaux de modélisation possibles, avantages, portées et limites :
    - la corrélation empirique,
    - l’approche intégrale (PHAST),
    - les codes CFD* (FLACS, FDS...).
     
  • Critères de choix d’un outil de modélisation :
    - pour quels enjeux ? quels objectifs ?
    - les caractéristiques intrinsèques de l’outil,
    - les données d’environnement,
    - les caractéristiques du phénomène lui-même…
     
  • En pratique, les principes de modélisation des phénomènes dangereux :
    - incendie (feu de nappe, feu torche, boil-over…),
    - calcul du terme source et dispersion atmosphérique,
    - explosion (VCE, éclatement, BLEVE…).

* Computational Fluid Dynamics (Mécanique des fluides numériques).

Cette formation ne prévoit pas de pré-requis.

Plan d'accès :

Le lieu du stage et le plan d'accès vous seront transmis avec la convocation.


Je souhaite m'inscrire